Accueil > Séminaire des doctorants > Jean-Baptiste Pettier – « La guerre du Xiangqin: Le mariage comme enjeu stratégique dans le monde social chinois des années 2000 »

Jean-Baptiste Pettier – « La guerre du Xiangqin: Le mariage comme enjeu stratégique dans le monde social chinois des années 2000 »

Jean-Baptiste Pettier, doctorant au centre IRIS (EHESS, http://iris.ehess.fr/document.php?id=573) présentera une partie de son questionnement de thèse :  

La guerre du Xiangqin : – Le mariage comme enjeu stratégique dans le monde social chinois des années 2000 

 Avec l’entrée dans la trentaine de la première génération d’enfants nés après l’instauration de la politique de planification des naissances, la question du mariage est devenue en Chine sujette à des débats et activités collectives qui trahissent l’importance de l’enjeu que celle-ci représente dans le monde social chinois contemporain. Le cap symbolique des trente ans – âge auquel un adage souvent cité (sanshi er li, littéralement « [avoir] trente ans et se tenir debout ») voudrait que chaque homme soit marié, et sa carrière lancée – et l’augmentation du taux de célibat parmi les jeunes urbains ont rendu ce « problème » très prégnant. Et l’apparition et la démultiplication des réunions de parents d’enfants célibataires dans les parcs des grandes villes ; tout comme la violente concurrence que se font les émissions télévisées de xiangqin, qui a donné naissance au printemps 2010 à l’expression de « guerre du xiangqin » (xiangqin dazhan), et donnée lieu à l’intervention des autorités pour réguler le spectacle vu comme trop cru et trop explicitement matérialiste que celles-ci donnaient à voir, apparaissent comme les symptômes de l’attention et de l’inquiétude générales que la société urbaine contemporaine porte aux jeunes générations dites « post-1980 » et « post-1990 ». Le but de cette intervention et de la discussion qui y sera liée sera donc ici de questionner les formes contemporaines des pratiques du xiangqin, que je proposerai de traduire par l’expression de « familiarisation mutuelle », par lesquelles les familles chinoises élaborent et encadrent le mariage de leurs enfants. Nous questionnerons ainsi les pratiques, enjeux et débats moraux que celle-ci recouvrent.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :