Accueil > Séminaire des doctorants > Atelier des doctorants du CECMC : Camille Salgues – « Les enfants de mingong dans leur environnement de vie : Regard rétrospectif sur des photographies ramenées du terrain »

Atelier des doctorants du CECMC : Camille Salgues – « Les enfants de mingong dans leur environnement de vie : Regard rétrospectif sur des photographies ramenées du terrain »

Camille Salgues, doctorant au centre IRIS (EHESS), présentera ses pistes de réflexion pour un chapitre de thèse en cours de rédaction :  

Les enfants de mingong dans leur environnement de vie
Regard rétrospectif sur des photographies ramenées du terrain

L’exode rural en Chine, qui accompagne le début des Réformes et s’intensifie par la suite, surtout à partir de la fin des années 1990, a donné naissance à une nouvelle catégorie de population, au statut problématique : les nongmingong, ces ruraux venus chercher du travail en ville et qui composent aujourd’hui la part la plus dominée des classes populaires dans les grandes métropoles. Certains d’entre eux amènent en ville avec eux leurs enfants, qui arrivent en nombre dans des quartiers où rien n’est prévu pour les accueillir. En particulier, leur accès à l’école a posé problème, et en pose aujourd’hui encore dans des villes comme Shanghai. C’est à ce titre que ces enfants ont fait l’objet de débat sur la scène publique chinoise au début des années 2000. 
A partir d’un ensemble d’articles chinois portant sur ce problème public, d’une part, et d’une ethnographie menée auprès d’enfants de mingong entre 2006 et 2008 dans un quartier périphérique de Shanghai, d’autre part, ma thèse décrit ce que je propose d’appeler une normalisation de l’enfance. Institutionnalisation des formes de gouvernance et d’accompagnement des enfants — dont l’école est le centre, mais nullement le seul élément — , tout d’abord, dans un espace géographique et social en mutation ; ainsi qu’interrogation sur la question du centre et de la marge, du normal et du déviant, entre ces enfants et les enfants uniques des quartiers urbains plus anciens et, en général, socialement plus favorisés. 
Après une brève présentation des grandes lignes de ce travail, mon exposé portera plus spécifiquement sur une partie délicate du matériau ethnographique : un ensemble disparate de photos que j’ai ramenées de mon terrain. Aussi, la réflexion repose essentiellement sur deux axes : 
– un axe méthodologique, autour de ce matériau un peu difficile à assimiler dans un texte écrit comme la thèse. Comment « lire » les photos ? Quel est l’apport par rapport à un matériau écrit (le journal de terrain) ? Toutes les photos doivent elles être considérées comme un seul type de matériau, ou peut-on différencier plusieurs types d’utilisations et plusieurs formes de lecture en fonction de l’origine et l’usage des photos ? 
– un axe empirique, sur la compréhension des transformations de la ville chinoise à ses marges et de la vie de ses habitants. Ce que les photos donnent à voir, et ce que j’essaierai de décrire, c’est l’arrière-plan (l’environnement des enfants pauvres, celui des classes populaires de la Chine des années 2000 et celui des urbains de la périphérie shanghaienne) sur lequel s’appuie les acteurs dans la vie de tous les jours que je consignais dans mon journal de terrain.
 
Il s’agit d’un chapitre en cours de la thèse, et de pistes de réflexions qui sont encore loin d’être abouties, ce qui devrait laisser une grande place à la discussion.

Mardi 24 mai 2011
17h-19h
Salle 1 (RdC, en face de l’entrée)
EHESS, 190-198 avenue de France, Paris 13e
 Ce séminaire est ouvert aux doctorants et étudiants de master 2
 
Contact : florencelevy@yahoo.fr

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :