Atelier de l’UMR Chine-Japon-Corée : Intervention de ZHOU Mingchao mardi 12 février 2013

 Dans le cadre de l’atelier des doctorants en études chinoises

de l’UMR 8173 Chine-Corée-Japon EHESS/CNRS

ZHOU Mingchao

Doctorante,  Sciences po. Aix-en-Provence — CHERPA

 

Le rôle de l’École dans la construction de l’identité sociale des enfants de travailleurs migrants d’origine paysanne en Chine ;

L’environnement scolaire des enfants

 

Suite au changement de structure de la migration des travailleurs migrants avec la croissance de la migration familiale et la prolongation du séjour en ville, la question de l’éducation des enfants de travailleurs migrants est devenue un sujet d’actualité en Chine.

Basée sur un travail de terrain effectué durant 2010 et 2012 dans une école primaire semi-gouvernementale destinée aux enfants de travailleurs migrants à Hangzhou, ma thèse analyse le rôle de l’École dans la construction de l’identité sociale de ces enfants : Comment ces enfants vivant en zones urbaines construisent-ils leur identité sociale autour de l’école et vis-à-vis de leur famille ? Comment tracent-ils la frontière entre « Nous, enfants de travailleurs migrants d’origine paysanne » et « Eux, les citadins »?

Après une brève présentation des grandes lignes de la thèse, l’exposé portera particulièrement sur l’environnement scolaire où vivent les enfants de travailleurs migrants ; cet espace est caractérisé par une confrontation entre la famille et l’école, et est également le théâtre de la propagande politique à la fois visible et incorporée.

Cette présentation se base sur un chapitre en cours de rédaction et laissera une grande place à la discussion.

 

 

Mardi 12 février 2013
17h-19h
Salle 681 (6ème étage, à droite)
EHESS, 190-198 avenue de France, Paris 13e

 

Contact : florencelevy@yahoo.fr, aureliebayen@hotmail.com, cyrielleperilhon@yahoo.fr

Blog : https://doctorantscecmc.wordpress.com/

Publicités
Catégories :Uncategorized

Séminaire des doctorants du 08 janvier 2013 : L’Etat, le marché et les familles: une approche comparative exploratoire par Nan Nan et Sun Zhe

 Dans le cadre de l’atelier des doctorants en études chinoises

Nan Nan et Sun Zhe

doctorante du CMH (ENS-EHESS-CNRS) et doctorant à l’ENS de Cachan, IDHE

interviendront sur :

L’Etat, le marché et les familles: une approche comparative exploratoire

 

Dans le marché des débits de tabac en France comme dans le marché des logements sociaux en Chine, la politique statutaire joue un rôle crucial. Aujourd’hui, pour le marché des débits de tabac en France, être citoyen français donne la possibilité d’accès à ce marché particulier, tandis que pour le marché des logements sociaux en Chine, ce sont les Chinois citadins ayant un revenu limité (dépôt bancaire inférieur de 70 000 yuan) qui ont le droit d’y entrer.

Comment évoluent les contextes historiques de ces deux marchés dans les deux pays? Quels sont les effets qu’impose l’évolution de ces marchés sur leurs acteurs, c’est-à-dire les buralistes français d’origine chinoise et les acheteurs shanghaïens des logements sociaux ? Notre exposé repose sur deux enquêtes de terrain réalisées respectivement en France, à Paris, et en Chine, à Shanghai. Il s’agit de rendre compte de l’évolution des interventions étatiques à objectif social sur le marché dans ces deux pays, qui pourtant tendent vers une politique du « marché libre » (pour le cas de la France, supprimer le monopole étatique de tabac; pour le cas de la Chine, atténuer les entraves du système de hukou et mettre en avant le marché et la monnaie). Nous  réfléchirons aux effets sociaux qu’apportent ces changements.

L’exposé consiste par ailleurs en une tentative de faire une recherche comparative entre la société française et chinoise en examinant le marché national de chaque pays. Au lieu d’offrir des conclusions fermes, nous espérons, à travers ce travail exploratoire, pouvoir tirer des nouvelles problématiques ainsi que des pistes de recherche pour les futures études comparatives.

 

Mardi 8 janvier 2012
17h-19h
Salle 681 (6ème étage, à droite)
EHESS, 190-198 avenue de France, Paris 13e

 Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine
UMR 8173 Chine-Corée-Japon EHESS/CNRS

Contact : aureliebayen@hotmail.com , cyrielleperilhon@yahoo.fr, florencelevy@yahoo.fr

Blog : https://doctorantscecmc.wordpress.com/

 

Catégories :Uncategorized

Comment écrire sur un PCC à l’apparente immobilité ? Séminaire des Doctorants, mardi 11 décembre 2012

Dans le cadre de l’atelier des doctorants en études chinoises

Emmanuel Jourda

Docteur à l’EHESS présentera

Comment écrire sur un PCC à l’apparente immobilité ?

 

Cette interrogation n’est pas seulement une question de méthode pour tout étudiant voulant s’essayer à la «pékinologie», mais concerne, à un moment ou un autre, toute problématique dans laquelle transparaît l’empreinte du pouvoir en RPC, directement ou indirectement.

Cette réflexion sera abordée au travers des résultats d’une thèse de science politique récemment soutenue abordant la thématique du Front Uni et intitulée « Les usages postrévolutionnaires d’un canon orthodoxe : le Front Uni et l’invention politique de l’après-révolution en Chine (1978- 2008) ». A la fois concept politique qui accompagne l’histoire du PCC, structure rattachée au niveau central du Parti, et action politique vers toutes les formes de la société chinoise dite non-communiste, tant au plan national qu’outremer.

La présentation de l’aspect transversal de la notion de Front Uni induit une réflexion sur la méthode de recherche et d’analyse nécessaire à la déconstruction de ce prisme politique produit par le Parti et révélant son action. Action qui répond à un double enjeu : assurer dans l’après-révolution la pérennité hégémonique d’un PCC étatisé, en faisant de l’appareil une machinerie devant refléter la nation dans sa diversité.

 

Mardi 11 décembre 2012
17h-19h
Salle 681 (6ème étage, à droite)
EHESS, 190-198 avenue de France, Paris 13e

 

Contact : aureliebayen@hotmail.com , cyrielleperilhon@yahoo.fr, florencelevy@yahoo.fr

Blog : https://doctorantscecmc.wordpress.com/

 

 

Catégories :Uncategorized

Qu’est-ce que la thèse? Séminaire des doctorants : 27/11/2012

Nous vous invitons à nous rejoindre pour le premier séminaire des doctorants de l’année, qui s’articulera autour de la question :

 

Qu’est-ce que la thèse ?

 

Question cruciale pour tout étudiant en début de parcours, la réponse n’est pourtant pas toujours évidente. Elle concerne autant les étudiants en Master désireux d’entamer une thèse que ceux se trouvant dans les premières années du doctorat. Quelle durée aujourd’hui pour une thèse sur la Chine, la Corée ou le Japon ? Quel encadrement pour les doctorants dans l’UMR ? Que faire des séminaires ? Quand réaliser son terrain ? Quels objectifs se fixer en termes de participations à des colloques et en termes de publication ? Autant de questions auxquelles des doctorants avancés tenteront d’apporter des réponses dans cette séance d’introduction au séminaire des doctorants de l’UMR, qui se veut à la fois un moment de rencontre entre étudiants de tout niveau travaillant dans notre domaine et une occasion unique pour chacun de poser des questions sur ce sujet extrêmement vaste.

 

 

Aurélien Laroulandie, Doctorant au Centre de Recherche sur la Corée

Cyrielle Perilhon, Doctorante au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine

 

 

UMR 8173 Chine-Corée-Japon EHESS/CNRS
Séminaire des doctorants de l’UMR 2012-2013

Mardi 27 novembre 2012
17h30 – 19h

EHESS, 190-198 avenue de France 75244 Paris cedex 13

Salle 681

(A noter que le séminaire des doctorants, habituellement programmé à 17h,

commencera exceptionnellement à 17h30 cette fois-là)

 

 

 

 

 

Catégories :Uncategorized

Séminaire des doctorants : Interventions croisées de LO Shih-Lung et de MA Jun mardi 13 novembre 2012

 Dans le cadre de l’atelier des doctorants en études chinoises

 

Interventions croisées de :

 LO Shih-Lung

(Docteur de l’Université Paris III, maître de langue à la Section d’études chinoises, UFR LCAO, Université Paris Diderot – Paris VII)

Politique, société et mœurs des Chinois :      

Vision des dramaturges français de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle

 

Cette communication se focalise sur les pièces de théâtre créées à la charnière des XIXe et XXe siècles, dont le sujet porte sur la situation sociopolitique de la Chine ancienne et contemporaine. Ces créations théâtrales « construisent » sur la scène, au sens littéral comme figuré, une Chine visible et renvoie à la réception immédiate et collective chez les spectateurs. À la différence de la Chine des romans ou de la poésie, la production de la « Chine théâtrale » est en fait un processus de concrétisation de l’image chinoise qui est achevé à travers des matériaux (costumes, décors, objets, jeu d’acteur, etc.) et inspirées de sources diverses (contes, actualité, presse, ouvrages, etc.). Quelques événements et phénomènes marquent pourtant la Chine théâtrale de cette époque : (1) Les enjeux et conflits politico-militaires entre la Chine et les pays occidentaux, tels que la guerre franco-chinoise du Vietnam et le siège de Pékin suite à la révolte des Boxeurs ; (2) L’apparition du terme du « péril jaune », son entrée dans la vision du public ainsi que sa diffusion dans les œuvres littéraires et artistiques ; (3) Les politiciens et intellectuels s’engagent également dans la création des pièces dramatiques et lyriques prenant la Chine pour sujet et qui enrichissent l’image chinoise sur la scène du théâtre. Aujourd’hui, la Chine s’intègre à nouveau dans la scène mondiale après un siècle d’absence. Revisiter l’image et l’imaginaire de la Chine théâtrale entre le XIXe et le XXe siècle nous aidera à réfléchir sur la formulation de « la » Chine dans notre imagination commune.

MA Jun

(Doctorant au Centre Chine de l’EHESS, maître de langue à la Section d’études chinoises, UFR LCAO, Université Paris Diderot – Paris VII)

Liang Qichao critique l’Occident

– Image de l’Occident dans son Récit de voyage en Europe

En 1919, Liang Qichao visite l’Europe de l’après-guerre où il voit un Occident « en déclin ». Dans son Ouyou xinying lu 欧游心影录 (Récit de voyage en Europe), l’auteur critique les sérieux problèmes de cet Occident et de la civilisation occidentale (faillite financière, tendance de la révolution sociale, scientisme, etc.) au moment où la Chine est en train de connaître une occidentalisation accélérée conduite par le mouvement de la Nouvelle Culture (xin wenhua 新文化). Loin de prévoir une dégradation fatale de l’Occident ni d’exprimer un pessimisme total envers la culture chinoise, Liang Qichao propose de « combiner » la civilisation occidentale avec la civilisation chinoise pour inventer une « nouvelle civilisation » (xin wenming 新文明), seule solution pour sauver la Chine, l’Occident, voire l’humanité toute entière.

 

Mardi 13 novembre 2012

17h-19h

Salle 670 (sixième étage)

EHESS, 190-198 avenue de France, Paris 13e (métro Quai de la Gare)

 

Contacts : cyrielleperilhon@yahoo.fr, florencelevy@yahoo.fr, aureliebayen@hotmail.com

Catégories :Uncategorized

XIX Conférence Biennale de l’European Association of Chinese Studies (EACS) – Paris, 5 au 8 Septembre 2012

Plus de 400 participants du monde sinologique sont attendus à la XIX Conférence Biennale de l’European Association of Chinese Studies (EACS) du 5 au 8 septembre à Paris Diderot et à l’Inalco.

Malheureusement pour les retardataires, les conférences ne sont pas accessibles au public.

Par contre et si certains des travaux présentés vous intéressent, vous trouverez les coordonnées des chercheurs et le résumé de leur intervention dans le Book of Abstracts disponible sur ce lien http://www.univ-paris-diderot.fr/eacs-easl/eacs-easl.php?np=program&nm=3

Catégories :événement, conférence Étiquettes : , , ,

Séminaire des doctorants : Formation à la feuille de style

avril 23, 2012 Laisser un commentaire

Dans le cadre du séminaire des doctorants de l’UMR Chine, Corée, Japon de l’EHESS

  

Marie-Christine Vouloir

Service d’assistance et de maintenance informatique commun de l’EHESS

animera une séance de formation sur la

 

Feuille de style pour la rédaction de la thèse 

Cette formation est destinée aux étudiants qui se préparent à rédiger un mémoire ou une thèse et permet le dépôt des thèses numériques. Elle se déroule sur PC avec la version de Ms Office Word 2010.

Un minimum de cinq participants est requis. Inscription obligatoire avant le 15 mai 2012 auprès de florencelevy@yahoo.fr.

 Mardi 22 mai 2012
10h – 12h.


EHESS, 96 bd Raspail – 75006 Paris (en face du 105)

Salle informatique (sous le porche, dernière porte à droite, en haut de l’escalier)

  

Contact : stephanie.homola(at)ehess.fr ; florencelevy(at)yahoo.fr